Qui suis-je ?

Créatrice de jeux amoureux et sexy depuis 10 ans (découvrez mon travail sur le site Love is Fun), je suis depuis 2015 cuisinière puis devenue chef cuisinère spécialisée en : alimentation vegan / bio / de saison / végétale / superalimentée / rawfood et sans gluten grâce à des rencontres fabuleuses qui m’ont fait confiance :

  • Mathilde d’Oulala Traiteur, le traiteur 100% végétal et gourmand qui est aujourd’hui une copine et pour qui je continue de collaborer en gérant ses évènements traiteur de petite ampleur (30 convives maximum).
  • Joelma Leitao, chef de la cantine & boutique de super-aliments Sol Semilla qui m’a appris tous les secrets des super-aliments d’Amérique du Sud et à m’avoir confiance pour gérer le restaurant Sol Semilla seule, tous les vendredi, samedi et dimanche midis pendant plus de 7 mois.
  • Cécile Van Lith de Betty Nu Food, le traiteur 100% veggie & sexy haut de gamme sur Paris.  J’y ai appris la conception de petits-fours haut de gamme et mis mes compétences à son service sur la gestion de projet global (gestion d’events et de cuisine, site internet, photoshooting, positionnement commercial, etc.). 
  • Le Bichat, le restaurant crée par Augustin Legrand (créateur de l’asso Les Enfants de Don Quichotte) où j’ai pris mon premier poste de chef de cuisine bio, de saison et à bas prix tout en manageant plusieurs commis (qui n’avait pas l’habitude d’être managé par une femme et j’ai réussi avec douceur à ce qu’on soit une véritable équipe)
  • Le Season Paris, le restaurant le plus instagramé de Paris. J’ai collaboré avec le chef Oliver pour assurer une carte et des plats veggie (créneau Event) en accord avec la production du Restaurant tout en leur apportant mon expertise en gestion et ratios, ainsi que sur la création d’une Juicery.
  • Julie de MademoiselleRun et Aurélia de JesuisBonne, jeunes créatrices de l’appartement parisien qui vous veut du bien Chez Simone . J’y ai découvert le monde des sportives et quelques recettes rapportées de leurs nombreux voyages dont je suis devenue une véritable afficionados : l’acaï bowl (du Brésil), le banana bread (des US), le bircher (de Suisse) … J’y ai nourri et mis en place la cuisine pour les sportives avec une alimentation biologique, sans gluten, super-alimentée et pleine de goods vibes pour leur permettre d’être en excellente forme.
  • Et enfin bénévole et chef d’un jour au Freegan Pony où j’ai appris à recycler les aliments et ne rien jeter, en retraitant les invendus du MIN de Rungis.

Le non-gaspillage, la cuisine de saison, le biologique, le cru, le végétal, le veganisme, le naturel, la cuisine santé et les super-aliments sont des créneaux que je défends à ce jour dans ma cuisine, qui se veut ultra gourmande (car je déteste aller dans des restos et manger un plat sans saveur, OU PIRE ayant le goût d’herbe ou de terre JUSTE PARCE QUE C’EST SAIN). #sorryjesuistropgourmande

Roxane Cuisine Veggie

La cuisine m’émoustillait depuis des années à titre personnel, la cuisine veggie m’a conquise. Elle est la nouvelle lumière d’une l’alimentation respectueuse de la planète et dégomme tous les codes horribilus de l’industrie agro-alimentaire (surproduction, épuisement des réserves naturelles, maltraitance des animaux, empoisonnement des population , catastrophes sanitaires et écologiques, etc.)

Consommons avec intelligence ; soyons gourmands de la vie qu’on nous offre et soyons engagés à changer les choses avec douceur et fun.

CEPENDANT PETITE PRECISION CI DESSOUS dans cette société cherchant à tout prix la perfection #iamnotperfect #iamanhuman #inthecity

NON je ne suis pas 100% veggie-vegan-no glut … Je n’y arrive pas.

Je fume des clopes parfois et pas que.

Je bois du coca zéro de temps en temps et de l’alcool.

Je mange BEAUCOUP quasi plus de viande alors que j’étais une vraie viandarde ambiance saucisson choucroute et cassoulet mais j’en mange encore en famille car j’aime cette convivialité du repas de famille le dimanche.

Du coup je mangeais (au passé) un peu plus de poisson mais c’est encore plus l’horreur.

J’ai diminué le lait de vache à 90% de ma consommation car ma mère (ayant été malade d’un cancer du colon et soignée entre autres avec la naturopathie et une alimentation plus saine) m’a dit que ce n’était pas bon pour la santé et j’ai vérifié, c’est vrai …

En tout cas depuis que je n’en mange plus, je n’ai plus de bidon de grosse vache et je ne mange quasi plus que du fromage de chèvre même si j’adore les perles de lait et les fjords.

Je mange peu voir plus de gluten car j’ai entendu que sa concordance avec le mot « GLUE » n’était pas sans hasard j’avais de la brioche CQFD

J’achète mes légumes et fruits BIO dès que mon budget je le peux.

Je mange un peu plus les aliments plus en fonction de mon groupe sanguin et ça fonctionne plutôt pas mal dans le sens où j’ai une énergie importante et une ligne plutôt bien dessinée alors que j’ai été une patate.

Kézako

VEGGIE-VEGAN-SANS GLUTEN-RAW-BLABLABLA CHARABIA ?Roxane Love is Fun

Etre « veggie-vegan » ça veut dire ne pas utiliser (ou en tout cas le moins possible) de matière animale : crème, fromage, lait, viande, poisson, etc. C’est pour le bien-être des animaux, qu’ils arrêtent de souffrir de notre exploitation et bon vouloir sur leurs vies.

Etre « sans gluten » ça veut dire ne pas utiliser de gluten, on le trouve énormément dans la farine de blé donc tous les trucs archi bons genre les croissants, le pain, les pâtes, les gâteaux. Le gluten engluecomme de la glue oui oui le corps.

Etre « rawfood » c’est se nourrir principalement de cru et de cuisson à basse température, ça s’appelle de la déshydratation, c’est tout un schmilblik afin de conserver toutes les vitamines des aliments. Cela fonctionne à merveille, j’ai testé pour vous, manger cru conserve les vitamines de tous les aliments. Cela apporte une vraie énergie, c’est HALLUCINANT. 

Etre « superaliment » c’est bénéficier des bienfaits d’aliments naturels issus de la culture amazonienne pour booster véritablement le corps et l’esprit, ce sont principalement des poudres de racines, algues d’eau douces, baies et fruits séchés. Pour vous dire, après avoir fait la fête un soir et été ivre pompette, Joelma pour qui je travaillais le lendemain matin m’a fait boire un cocktail de Klamath et je vous jure que BIM j’ai pris une petite caresse dans le cerveau et été recadrée pour le reste de la journée car on enchainait 4 jours de salon.

Sous réserve de bien gérer, d’être souple avec soi-même et ne pas faire n’importe quoi, on se sent mieux dans sa peau, on récupère une énergie folle, on est moins fatiguée, on se sent plus tonique c’est complètement dinguo. Oubliez la vitamine C en cachet, genre goût de bonbon tout chimique et venez la dégustez avec des zestes de citrons, d’oranges & d’acérola avec moi❤

Je vous livre dans dans ce blog des recettes et conseils de préparation veggie vegan super miam (parce que ça rend beau), des conseils écolos (parce que ça rend bon) , des publications et reportages sur l’industrie agro-alimentaires et les nouvelles alimentations (parce que ça rend avisé et intelligent), plein d’image jolies (parce que ça rend heureux).

Aussi UN ENORME PS A TOUS LES VEGGIES et VEGAN DICTATEURS : je défends la même cause que vous, je n’arrive pas à appliquer le veganisme à 100% car je suis très influençable des situations de convivialité, vite ambiançable oui ce mot existe dans mon langage pour une raclette party ou des shots vodka carambar.

J’essaye, j’informe, je cuisine du bon miam veggie qui vous régale les papilles alors plutôt que de me faire la guerre, venez donc boire un verre de vin BIO avec moi !

Bisou