Déjeuner au resto FOU FOW RAMEN à Amsterdam : gyoza végétariens et aubergines au miso. Un délice !

En immersion pour quelques mois à Amsterdam, direction le centre ville et les canaux pour déjeuner et pour changer un peu de l’avocado toast et des oeufs bénédictes (CQFD le lobby de l’avocado-toast sévit aussi ici), je me suis attablée au restaurant Fou Faw Ramen, ambiance japonaise ce midi.

Je n’avais pas une énorme faim donc j’ai juste pris 2 sides : Sui vegetarian gyoza #homemade, Miso glazed eggplant* (*aubergines glacée au Miso #délicieux) et une boisson Nelo Juu orange-gingembre. Hyper bon !

Fou Faw Ramen est ouvert pour le lunch (jusqu’à 15h) et pour le diner (à partir de 17h) avec une offre pour toutes les envies : Shio Ramen, Tori Lemon Ginger, Tonkotsu Ramen, Vegetarian Shoyu Ramen, Tan Tan Men, etc. Les offres végétariennes sont moins chères que celles au poisson ou à la viande, il faut compter 11-12 euros pour déjeuner sans boisson et tester les slides en repas, au même titre que des tapas on en prend plusieurs et on partage.

C’est délicieux et gourmand, j’ai pu regarder ce que les autres tables avaient dans leurs assiettes et je vais revenir tester d’autres plats ; je vous recommande vivement cette adresse qui satisfait les envies végétariennes et carnivores. Le restautant Fou Faw Ramen est délicieux et placé sur les canaux, Elandsgracht.

Il y a aussi une autre adresse à Wan Woustraat, peu loin du Sarphati Park pour la balade digestive après déjeuner #nature. Découvrez toutes les infos ci-dessous !

Miznon, resto israélien à Paris où pitas et légumes sont à l’honneur !

Bienvenue en Israël du coté du Canal Saint Martin avec un deuxième restaurant Miznon (le premier est Rue des Ecouffes dans le Marais) ayant ouvert depuis plusieurs mois déjà. Je n’avais pas pris le temps d’y aller auparavant et pour fêter mon week-end de cuisinière, je suis allée me faire servir et me régaler chez les confrères.

L’ambiance est à la bonne franquette, les plats y sont réalisés avec simplicité et aux yeux de tous (grande cuisine ouverte) et les assaisonnements sont à se rouler dedans. J’y ai d’ailleurs dégusté les meilleurs haricots verts et jaunes de ma vie :  ultra croquants et baignés dans une sauce huile d’olive, ail, citron et plein de sel #ouijesaiscestpasbien #sorrymybody. 

Il y a aussi des artichauts, des choux fleurs rôtis, des patates douces accompagnés de sauces maison (je n’ai pas goûté ces 2 derniers mais j’ai observé mes voisins de tables se régaler) ! C’est un format idéal pour partager afin de découvrir plusieurs plats typiques différents et niveau prix c’est assez correct (attention ne prenez pas trop, bien que ce soit très alléchant, ça cale vite).

Coté pita, j’ai pris l‘option veggie avec une galette de quinoa aux herbes et épices, hyper bonne mais bien trop énorme après avoir englouti mes haricots et mon artichaut #etpourtantjsuisgourmande. Je roulais en partant du resto comme une boulette de falafel. Avis aux omnivores, ils ont aussi des versions poissons, viandes ou oeufs il y en a pour tous les goûts. Tout le monde peut se régaler et partager autour d’une table Miznon (l’offre est très restreinte pour les vegans, mais il y a malgré tout de quoi se contenter).

Je vous invite vivement à découvrir Miznon , voici les adresses sur Paris : Marais 22 rue des Ecouffes 75004 Paris  / Canal Saint Martin 37 quai de Valmy 75010 Paris. Attention les 2 restos sont pris d’assaut par les gourmands, armez-vous d’un peu de patience si venez en plein service, c’est souvent plein à craquer et dans mon souvenir, ils n’acceptent pas les réservations.