Le mezze du chef et le « çig köfte », une spécialité turque et vegan aux 27 épices !

Le Mezzé du Chef est un chaleureux restaurant-traiteur turc situé à Rue de Ménilmontant et Rue des Vinaigriers avec une offre végétarienne et végane de folie. Epicée à souhait, accueillant et à bon prix ; Le Mezzé du Chef propose une gastronomie turque traditionnelle complètement différente des restos et sandwichs turcs goutés auparavant. Ici, c’est le festival des épices, des végétariens et végétaliens et la carte est disponible sur place ou à emporter. Leur carte est efficace :

  • Kumpir  : pomme de terre au four garnie de mezzés, servie avec une salade de feta
  • Cig köfte : pâteà base de boulghour, noix, tomates et poivron. C’est une sorte de « tartare végétalien » qui se déguste en assiette ou en sandwich
  • Corba : soupe de lentilles et légumes
  • Mezzés vegans et végétariens plein la vitrine !

Les prix ne dépassent pas les 10 euros pour les assiettes individuelles (plus chers pour les mézzés à partager). Les desserts sont traditionnels aussi : blaklava, helva, kadayif, loukoum, etc. mais pour ma part après l’assiette çig köfte, je n’avais plus faim. Le çig köfte (prononcé « tchig queufteu ») est un plat originaire du Sud-Est de la Turquie et une recette familiale Le mezzé du Chef : cuisinée avec du boulghour complet, des noix, de la purée de tomates, de la purée de poivron, du piment, de l’ail, de l’oignon, du sirop de grenade et 27 épices, pour n’en citer que les principaux ingrédients. J’ai adoré et je recommande vivement ce resto ! Je compte bien aller gouter toute la carte ! Estomacs fragiles attention, c’est épicé comme il faut !

Voici le lien vers le site et l’adresse pour découvrir Le mezzé du chef :

  • 49, rue des Vinaigriers 75010 Paris
  • 80, rue de Ménilmontant 75020 Paris

Levantine, resto de Houmous, Pain pita veggie & Légumes au four – Paris X

Ma passion pour les houmous me pousse à tester tous les restos de houmous parisiens et je ne suis pas déçue pour le moment. Direction Levantine dans la rue Bichat il y a quelques semaines y déjeuner tardivement. Afficionados des légumes au four, j’ai opté cette fois-ci pour un brocoli accompagné d’une sauce au yaourt épicé et d’un pita aux falafels, concombres, harissa tehina et pickles. J’adore les plats un peu épicés donc pour ma part, j’étais au paradis.

La déco du resto est géniale, il y a aussi une verrière cozy ambiance « comme à la maison » avec fauteuils, coussins et tables basses, lampes & petits trucs cools divers et variés. Je me suis installée en salle car il n’y avait plus de places sous la verrière et je me suis réjouie de l’ambiance et aussi des conneries so funny affichés partout dans les toilettes en attendant mon plat.

J’ai adoré le brocoli est la sauce était excellente, le pita idem super bon, rien à redire. Je me suis régalée ! J’en ai eu pour 13 euros au niveau Food –parfait– et 4,5 euros un thé à la menthe -mais ça j’ai trouvé ça un peu cher pour ce que c’était ;)- J’y retournerai volontiers s’en prendre de boisson et j’ai adoré tout le reste, l’accueil est sympathique en plus !

Pour vous faire votre propre avis sur Levantine, RDV au 36 rue Bichat 75010 Paris, 12h-15h et 19h-23h en semaine et en continu de 12h à 23h le week-end, ouvert tous les jours. Je vous le conseille vivement !

Miznon, resto israélien à Paris où pitas et légumes sont à l’honneur !

Bienvenue en Israël du coté du Canal Saint Martin avec un deuxième restaurant Miznon (le premier est Rue des Ecouffes dans le Marais) ayant ouvert depuis plusieurs mois déjà. Je n’avais pas pris le temps d’y aller auparavant et pour fêter mon week-end de cuisinière, je suis allée me faire servir et me régaler chez les confrères.

L’ambiance est à la bonne franquette, les plats y sont réalisés avec simplicité et aux yeux de tous (grande cuisine ouverte) et les assaisonnements sont à se rouler dedans. J’y ai d’ailleurs dégusté les meilleurs haricots verts et jaunes de ma vie :  ultra croquants et baignés dans une sauce huile d’olive, ail, citron et plein de sel #ouijesaiscestpasbien #sorrymybody. 

Il y a aussi des artichauts, des choux fleurs rôtis, des patates douces accompagnés de sauces maison (je n’ai pas goûté ces 2 derniers mais j’ai observé mes voisins de tables se régaler) ! C’est un format idéal pour partager afin de découvrir plusieurs plats typiques différents et niveau prix c’est assez correct (attention ne prenez pas trop, bien que ce soit très alléchant, ça cale vite).

Coté pita, j’ai pris l‘option veggie avec une galette de quinoa aux herbes et épices, hyper bonne mais bien trop énorme après avoir englouti mes haricots et mon artichaut #etpourtantjsuisgourmande. Je roulais en partant du resto comme une boulette de falafel. Avis aux omnivores, ils ont aussi des versions poissons, viandes ou oeufs il y en a pour tous les goûts. Tout le monde peut se régaler et partager autour d’une table Miznon (l’offre est très restreinte pour les vegans, mais il y a malgré tout de quoi se contenter).

Je vous invite vivement à découvrir Miznon , voici les adresses sur Paris : Marais 22 rue des Ecouffes 75004 Paris  / Canal Saint Martin 37 quai de Valmy 75010 Paris. Attention les 2 restos sont pris d’assaut par les gourmands, armez-vous d’un peu de patience si venez en plein service, c’est souvent plein à craquer et dans mon souvenir, ils n’acceptent pas les réservations. 

Etnosvet, super restaurant végétarien et vegan à Prague. Je vous débriefe mon dîner là-bas !

Lors de mon séjour cet été à Prague, j’ai testé un grand nombre de restaurants vegans et végétariens. Celui-ci obtient la palme d’or pour son accueil et son lieu chaleureux, sa carte des vins et le nombre de plats à la carte ! Et pour cause ! 

La gourmandise y est VRAIMENT de mise, sur la table des 4 personnes installées à mes cotés, le serveur a flambé de la vodka dans une meule de parmesan et servi dans chaque assiette de fromage coulant sur des pâtes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

#ledeliiiiire 

#amisvegeanallezycarlacarteveganestouf #maisfermezlesyeuxsurlecotévegétarienduresto

Je me la suis jouée plus calme en choisissant 2 entrées, une végétarienne et une vegan ainsi qu’un dessert vegan.

Je n’ai pas été déçue. J’ai pris un verre de vin conseillé par le serveur, un Pinot noir tchèque. Hyper bon.

Sont arrivés ensuite le fameux TARTARE VEGAN et ses « chip’s/crip’s » de pain enfin euh des lamelles de pain peut-être juste toastées assaisonné avec des échalotes, des câpres, de la salade frisée et une petite vinaigrette qui relevait le tout ! Super bon, frais et bluffant sur l’esthétique ! En revanche, on est loin du gout pour un carnivore.  Lire la suite

Ma visite au VeganMania Summer Festival de Vienne, le 25 et 26/08 : un festival de glaces, burger et autres réjouissances vegan !

En voyage en Europe de l’est pour les vacances et après m’être fait un « road-trip food vegan tour » (autant lier l’utile à l’agréable), me voici fin Aout débarquée à Vienne et par le plus grand des hasards et pour mon plus grand bonheur, le Vegan Mania Summer Festival avait lieu.

Direction Donauinsel le ventre vide afin de pouvoir goûter toutes les marques référentes du secteur. Arrivée pour l’heure du déjeuner, mon estomac n’a pas été déçu.

Mon entrée dans le Festival a débuté avec la dégustation des sauces vegan Essendorfer, mises à disposition en libre service aux festivaliers. Il y avait au moins une trentaine de pots ouverts, tous aussi bon les uns que les autres. J’ai TOUT gouté même si parfois je ne savais pas toujours très bien ce que je mangeais (mon allemand laisse UN PEU à désirer…) : sauce barbecue, sauce au pesto vegan, sauce au poivre, sauce au lait de coco, sauce au piment, sauce au pavot, etc …. j’ai tout adoré et en tant qu’afficionados des sauces pour donner du pep’s à n’importe quel plat, celles-ci sont vraiment savoureuses et créatives.

J’ai pu ensuite découvrir les rillettes vegan (extra bluffantes) de Stéphanie Buchinger qui dispose d’un ferme joyeuse dans laquelle elles sensibilisent les enfants à la protection des animaux et en plus de tout ça, elle est excellente cuisinière donc elle a réalisé sa propre marque de rillettes que je SURVALIDE. Je suis repartie avec un pot de rillettes vegan pour les faire découvrir à la team Comptoir Veggie de Paris tellement je suis restée assez bluffée du goût et de la texture.

Du coup, je me suis offert un pain sans gluten de la maison Omas Backstube sur le stand d’à coté pour pouvoir me faire un petit apéro rillettes. J’ai opté pour une pain à la farine de lentilles, qui s’est révélé ultra moelleux et savoureux (alors que le sans gluten est généralement est peu sec). Ils proposent aussi des pâtisseries et tartes vegan, à faible indice glycémique, sans gluten et sans sucre mais je ne voulais pas de suite passer au sucré.

Ensuite, direction la caravane de Jenonne car une longue file d’attente regardait la cuisson de son burger vegan et je me suis dit que s’il y avait autant de monde à ce stand, c’est que c’était pour une bonne raison. Il n’y avait qu’un seul burger à la carte, le Jack Burger et des frites de patates douces mais comme je voulais garder un peu de place pour le dessert, je me la suis jouer sage et j’ai pris la formule sans frites.

Je pense n’avoir jamais mangé un aussi bon burger vegan de ma vie : il y avait de l’avocat, du choux rouge, des tomates, des oignons, de la salade et un truc vegan ressemblant à de l’effiloché de porc, le tout recouvert d’une sauce maison ….c’était hallucinant. Je pense avoir compris comment il le réalisait et je vais m’y tenter dans les prochains mois 🙂

Et enfin, mon repas s’est terminé en douceur (je roulais en douceur) avec une glace vegan de la marque Veganista Ice Cream où je me suis délectée d’un parfum « muffin aux myrtilles » délicieux ! Le cornet de glace aussi est vegan, alors que normalement on y retrouve du beurre … mais voilà dans ce festival 100% vegan, l’animal y était à la fête (et non dans nos estomacs, par n’importe quel moyen que ce soit).

Je suis repartie heureuse et remplie à ras bords (mais c’était pour la bonne cause, la mienne et mon expertise en cuisine vegan :p) et, je suis désormais convaincue que la cuisine reste un des fleurons de la France en traditionnel, mais en vegan, il faut impérativement s’inspirer de l’étranger.

D’une part, la cuisine indienne et asiatique s’y prêtent fortement, mais ici au pays de la saucisse, du Strudel, des Dumplings et autres réjouissances loin du végétalisme …. ils ont réussi à me bluffer.

Je ne sais pas si ce genre de festival a lieu dans de nombreux pays, mais je vais essayer d’en faire un maximum pour alimenter ma soif de connaissance sur ce secteur plein d’avenir.